immo-actus
Publié le - 579 visites -

Connaître l'offre d'achat immobilier

Un logement ou un appartement particulier vous attire et vous voulez l’achetez. Vous ne savez pas quelles sont les démarches à suivre ? C’est bien le cas de plusieurs acquéreurs immobiliers surtout dans l’immobilier pays basque.

La meilleure procédure est de faire une proposition d’offre d’achat immobilier.

Qu’est-ce qu’une offre d’achat ?

C’est un document écrit par la personne intéressée par l’immobilier. Dans ce document, l’intéressé informe le propriétaire de son intention d’acheter son bien à un prix qu’il propose.

Une offre d’achat immobilier peut être appelée sous plusieurs noms : promesse unilatérale d’achat, promesse d’achat, proposition d’achat ou offre de prix.

Bien qu’elle fasse parti des premières démarches à suivre lors de l’achat d’un immobilier, l’élaboration de ce document n’est pas obligatoire. Rien n’empêche les agences à le demander.

Elle a plus de valeur qu’une proposition verbale. Elle est une preuve de la bonne foi de l’acquéreur et de son engagement vis-à-vis du propriétaire.

Quelles sont alors les mentions à insérer dans le document ?

Aucune règle ne le définit. Il est juste conseillé de faire des anticipations. En effet 10 points sont conseillés. La liste n’est pas exhaustive.

Les identités des deux parties concernées (l’acheteur et le vendeur) doivent être mentionnées.

Nous conseillons également d’indiquer l’adresse ou l’emplacement de l’immobilier.

Bien sûr, le prix proposé ne devrait pas être omis, c’est même la raison d’être de la lettre.

Pour éviter toute ambiguïté, veuillez mentionner le délai de validité de l’offre et le mode de réponse souhaité.

Proposer une date de signature du contrat de vente si l’offre convient au propriétaire n’est jamais de trop.

Préciser les conditions suspensives, le moyen de paiement et les modalités d’annulation de l’offre ainsi que les conditions de rétractation.

A-t-on le droit de rétracter ?

La réponse est oui mais sous certain condition.

Vous disposez de 7 jours après l’acceptation du vendeur pour rétracter. Si l’offre n’indique aucun délai de validité, l’acquéreur a le droit de se rétracter à tout moment tant que le vendeur n’a pas donné de réponse.
L’acheteur est libre de tout engagement dès que le vendeur n’a pas donné de réponse dans le délai imparti.

Dès que le vendeur envoi une contreproposition, votre offre s’avère nulle. Il en est de même au cas où un seul des conditions suspensives se trouve être transgressé.

Nous pouvons ainsi conclure que l’acheteur est toujours protégé. Le vendeur quant à lui dès acceptation, impossible de se désengager.

Laissez votre commentaire à propos de cet article