immo-actus
Publié le - 1040 visites -

Prêt immobilier : qui sont les chouchous des banques ?

Le site de Vousfinancer.com publie que le prêt immobilier gagne en popularité parmi tous les types existants. Les nouvelles offres sont surtout l’origine de cette tendance pour le troisième trimestre 2015. Comparé à l’année dernière, le crédit est accessible avec un salaire de 4000 euros net pour un couple. Si les deux protagonistes sont en mesure d’effectuer un apport de 10%, les meilleurs leurs seront proposées. La hausse des taux d’emprunts concerne tout le marché de l’immobilier, cependant, tous les ménages ne sont pas chouchoutés par les institutions financières. Les ménages qui ont la possibilité d’épargner sont les plus avantagés.

Quels profils sont les plus privilégiés ?

Dès le début de cette année, nombreuses sont les banques qui ont décidé d’abaisser leurs taux d’emprunts. Les mois passèrent et cette baisse continue de façon progressive. Les objectifs étaient de fidéliser les clients en leur proposant le long terme, mais surtout d’attirer les acheteurs à revenir sur le marché. Toutes les opérations financières peuvent être effectuées dans une telle banque, voire même créer un compte pour ses enfants.

Plus les banques poursuivaient sur cette direction, plus les demandeurs deviennent de plus en plus nombreux. Il fallait alors remonter le taux concernant les crédits pour contrôler le flux de la clientèle. Cette hausse a atteint les 0.30 points aux alentours du mois de Mai affirme le responsable des relations de Vousfinancer.com.
. Même les chouchous des banques ont été affectés par le changement, vu qu’au lieu de profiter d’un taux de 1.75%, ils subissent un intérêt allant jusqu’à 1.95%. Cette situation a été surtout rencontrée au Grenoble et à Lyon.

La diminution des apports personnels

La souplesse des banques face aux différentes situations a déjà été remarquée par le CSA avant la fin même du premier semestre. Leur nouvelle politique a baissé de 13.8% l’apport personnel que la clinetèle devait apporter en un an. Une chute plus remarquable que celle de 2014, si cet apport a diminué de 7% l’année précédente.

La mission des agences de courtiers devient de plus en plus facilitée alors, proposer un apport personnel se limitant à 10% suffisait d’attirer la clientèle. L’objetcif principal consistait à augmenter les revennus des emprunteurs qui s’investissent.

Un montant de 4000 euros par mois pour un couple

En général, un individu est dit riche si son salaire dépasse 6500 euros par mois. Pour les banques, elles ont fixé le plafonnement à 4000 euros par mois mais un salaire net et gagné par deux personnes (couple). Ces derniers sont les plus chouchoutés par les banques.

Si on transposait le plafond pour une année, il serait de 48.000 euros pour un ménage. Les statistiques sortis par l’INSEE relatent que cette situation correspondait à 25% des ménages formés par les couples ayant 1 enfant. La question qui se pose si ces derniers sont en mesure de créer un compte épargne et d’y verser régulièrement.

Jérôme Robin, le président et fondateur de Vousfinancer.com, a évoqué que les institutions financières privilègent les demandeurs disposant les meilleurs dossiers de financement. En d’autres termes, les ménages pouvant traiter avec un long terme. En général, on parle des primo accédants, mais ceux qui disposent d’un fort revenu préservent leur priorité.

Localisation des chouchous des banques

Les chouchous regroupent la clientèle qui a su renégocier des crédit en ligne immédiat pour des avantages moins chers.
Les banques ont des préférences pour les clients ayant des propriétaires accédants. Ceci étant donné que ces derniers ont déjà réussi à réaliser une partie du remboursement. Ce qui n’est pas difficile si le client a créé une épargne au bon moment, en plus il n’aurait jamais raté une des mensualités. Les chouchous des banques se sont multipliés après la reprise de la hausse des taux d’emprunt en Juillet affirme Sandrine Allondier. En effet, le nombre de dossier traiter est passé de 25% à 50%.

Les cas particuliers existent toujours comme celui d’un couple vivant à Bordeaux qui a pu obtenir un prêt pour l’immobilier ave un taux de 1.95% sur une période de remboursement de 20 ans. Il en est de même pour un couple de Grenoble avec des enfants qui a pu bénéficier d’un crédit avec 2% d’intérêt sur la même période.

La situation à Metz

Pour les banques de Vousfinancer.com, les chouchous sont repartis en 15 places. La 15ème est occupé par un célibatire de 29 ans de la ville de Lille, réalisant un achat de 80.000 euros. Ce client disposait d’un revenu de 1900 euros par mois avec une capacité d’apport personne de 15%. Les conditions sont remplies, les banques apprécient son statut, le célibataire a pu encaissé un taux fixe de 2.35%.

Le plus grand événement se passe à Metz pour un couple dont les protagonistes sont âgés de 53 et 58 ans. Les enfants qu’ils ont eues n’étaient pas pris en charge, mais leur projet fure intéressant. Le couple souhaitait d’acheter un terrain pour construire une résidence à titre principal. Leurs revenus mensuels atteignaient 5870 euros pour les 2, ils obtiennent ainsi un taux de 1.9% pour 20 ans.

L’autre couple chouchouté par les banques est un couple de la ville de Strasbourg, dont les revenus valent 6500 euros par mois. Le couple a deux enfants en charge, et le projet était d’avoir une nouvelle résidence. L’apport personnel qu’ils ont effectué était de 20% de la totalité du financement nécessaire du projet. Grâce à ces conditions, le couple a pu recevoir 350.000 euros pour la réalisation de leur rêve avec 2% de taux sur 20 ans.

Laissez votre commentaire à propos de cet article