immo-actus
Publié le - 1427 visites -

Immobilier : La tention monte entre bailleurs et locataires

Les chiffres qu’affiche le marché immobilier inquiètent les bailleurs. Ces deniers sont alors plus fermes et plus stricts avec les locataires. Cette situation n’est pas sans précédente. Voilà que la tension apparaît et s’intensifie de nouveau entre les deux entités.

Le marché est de plus en plus inquiétant

Les bailleurs qui ont donné leur avis immobilier concernant la relation propriétaire-locataire ont affirmé que trouver des terrains d’entente est difficile. Les causes sont diverses : des loyers impayés, des détériorations de biens immobiliers, … Réussir à trouver un litige à chaque cas s’avère compliqué. L’inquiétude des bailleurs s’intensifient alors.

Environ 43% des propriétaires ont déclaré avoir des problèmes avec leurs locataires entre 12 janvier et le 1er février 2015. Seuls 40% ont pu régler leurs différents à l’amiable, si ce taux était de 50% en 2012. Le règlement de compte arrive même au sein des tribunaux. Si ce cas ne touchait que 17% des relations bailleurs-locataires en 2012, ce pourcentage est de 45% pour cette année déjà. Ces donnés montrent que les rapports locatifs sont bien de plus en plus tendus.

La majorité des propriétaires examinent sévèrement les papiers des locataires. Par peur de faux documents, ils optent pour cette vérification pour éviter les impayés plus tard. Une réaction normale de ces derniers, étant donné que parmi tous les locataires, 20% seulement disposent d’une souscription dans une assurance. Cette option d’assurance reste cependant difficile à appliquer pour tout le monde. Les propriétaires choisissent ainsi la caution d’un tiers. La crainte d’être impayé est faiblement probable car les estimations affichent le taux de 2%.

Que cherchent les bailleurs ?

Chaque propriétaire souhaite louer leur bien immobilier à un locataire idéal. Qu’est-ce qu’ils entendent par idéal ? Le profil qui correspond aux bailleurs appartient aux personnes qui sont des salariés du public. En effet, leur stabilité financière assure une capacité de payement. Ce type d’employés dispose d’un contrat de CDI donnant plus confiance aux bailleurs. Ce groupe de travailleur occupe la première place de locataire idéal. Il s’ensuit des travailleurs dans le secteur privé.

Par contre, le cas des étudiants n’est pas très privilégié par les propriétaires. Certes la caution parentale peut servir d’assurance ainsi que les aides au logement, mais cela n’est pas favorable aux propriétaires. Les étudiants bénéficient ainsi plus de 30% de faveur que les autres, et leur profil est au 3ème place.

Les retraités et les travailleurs indépendants se trouvent en dernier. Cependant, le nombre qui ont triplé est à l’origine de fait que le profil a gagné plus de place dans le marché. Ils ne représentaient que 12% en 2012 contre 16% actuellement.
Le cadre de colocation est de plus en plus fréquent du fait que les offres sont de plus en plus rares. 30% des bailleurs sont pour à ce système. Les propriétaires qui appliquent ce cadre peuvent gagner jusqu’à 3 ou 4 fois du chiffre d’affaire par mois.

Laissez votre commentaire à propos de cet article